Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?

Fiche N°2 : Identité(s) numérique(s)   Lecture : Public, Modification : Groupe: Pass Numérique #RRA

Page lue par 17 membre(s) et 13216 affichage(s)

Dernière mise à jour le 26 Novembre 2013 par Guy Pastre

Gérer son identité numérique et protéger sa vie privée

Lidentité numérique* est constituée de l'ensemble des publications et des traces que vous laissez sur internet ou que d’autres peuvent laisser pour vous, volontairement ou non. Une méconnaissance et/ou une non-maîtrise des traces risque de mettre à mal votre vie privée ou avoir des conséquences, sur votre vie professionnelle notamment. En effet, aujourd’hui le droit à l’erreur est faible car le “droit à l’oubli numérique” n’est pas encore complètement encadré juridiquement.

1) Quels enjeux autour de l’identité numérique?

Nos identités numériques sont constituées d'éléments (de traces) que nous laissons, volontairement ou non, en ligne : traces de navigation amassées par les sites concernés, commentaires sur des blogs, sites communautaires, publications en ligne sur les réseaux sociaux, mémoire de nos achats, publication de CV, photos, etc. Toutes ces traces constituent des identités numériques, que nous contrôlons plus ou moins. Comme dans la vie "hors ligne", où des informations diverses circulent sur nous : adhésion à une association, appartenance à une entreprise, participation à un événement public relaté dans un journal.
Nos identités sont personnelles, culturelles, sociales.

Elles peuvent se superposer, se chevaucher, mais pas toujours : vos collègues de travail ne sont pas forcement vos amis, chacun ne raconte pas à tout le monde sa vie personnelle.

Cependant, Internet permet à une personne intéressée, ou à un site qui en possède les moyens techniques, de relier toutes ces traces de natures différentes sans vous demander votre avis (professionnelles, privées, voire intimes), et bien souvent sans que vous ne le sachiez….

Sachant que toute information déposée sur Internet reste encore difficile à “effacer”, un des enjeux autour de l’identité numérique est de ne pas la subir, mais d’essayer de la maîtriser, c’est-à-dire :
-  comprendre, voire anticiper la circulation et les inter-connections de ses informations (privées notamment) et de ses traces ;

-  avoir une vue d’ensemble des éléments qui constituent votre image, votre réputation sur le web afin d’éviter les mauvaises surprises dans sa vie privée ou professionnelle.

* L'identité numérique peut être définie comme un lien technologique entre une entité réelle (la personne) et une entité virtuelle (sa ou ses représentation(s) numériques). (src wikipédia)

[source des 2 illustrations : http://www.buschini.com/]

2) Quelles traces laissons-nous sur Internet?

Sur internet comme ailleurs, vos activités et vos déplacements laissent des traces. L'impression de facilité, d’accessibilité qui domine le web aujourd’hui peut faire oublier la possibilité (la réalité ?) d'une surveillance très discrète et d’une exploitation fine de ces traces.

Il est important de distinguer:

    • Les traces techniques :

      1. Laissées à chaque connexion par l’utilisation du matériel et certains logiciels comme les navigateurs

      2. Certaines de ces traces constituent le principe de base du fonctionnement d’Internet.

    • les traces d'usage : laissées plus ou moins volontairement ou consciemment, mais qui restent un tant soit peu maîtrisables pour qui s’y intéressent.

      1. Lors de la création d’un compte sur un service en ligne (réseaux sociaux par exemple)

      2. Lors de partage de photos, de contenus

      3. Lorsque l’on dépose un commentaire sur un article, un service, un produit

      4. Lors d’un achat

Pour comprendre ce qui se passe sur votre ordinateur : http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/

3) Pourquoi se préoccuper de son identité numérique ?

  • Assurer une présence sur Internet permet d’affirmer ses choix, ses opinions ou ses préférences. Tout en affichant sa singularité et en se valorisant, on cherche aussi à se faire reconnaître par ses pairs, ou à se faire accepter dans des cercles nouveaux.

  • La plupart des employeurs font des recherches sur les postulants à une offre d’emploi. Il est nécessaire d’être vigilant sur ce qui est dit sur vous, sur ce qu’on appelle votre "e-réputation" - votre "réputation numérique"*. Elle est un enjeu majeur pour beaucoup d’entreprises, à tel point que certaines entreprises en ont fait leur coeur de métier.

* : à savoir, un e- avant un mot marque l'adjectif "numérique" ou "électronique"

  • Une identité numérique se construit sur la durée et se cultive.


[source : Philippe Boukobza (2009) : http://www.heuristiquement.com ]

4) Peut-on protéger sa vie privée et ses informations personnelles ?

Avec le fonctionnement actuel d’Internet, la protection de nos données et informations est complexe et nécessite quelques connaissances et précautions dans ses usages, notamment :

  • Ne compléter de préférence que les champs obligatoires dans les formulaires (souvent marqués par une * ) pour s’inscrire à un service en ligne ou lors d’un achat, et faire attention aux choix pré-selectionnés pour vous (cases pré-cochées)

  • Utiliser un pseudonyme quand cela est possible et suivant la nature du site (par exemple s’inscrire à “Copains d’avant” sous un pseudonyme risque d’être contre productif)

  • Se constituer différents profils et cloisonner au mieux  ses identités (professionnelles, militantes, politiques, familiales, amicales...).

  • Affiner le paramétrage des services web utilisés (ex : automatisation des publications sur différents outils) et des logiciels (navigateur notamment). Un accompagnement peut s'avérer précieux (par le personnel éducatif, les EPN...).

  • Certains grands fournisseurs web multiplient les services pour rendre captifs les internautes afin de récupérer leurs traces pour les profiler finement (réseaux sociaux, moteurs de recherches, jeux en ligne, stockage…) pour mieux vendre des espaces publicitaires aux annonceurs. La majorité des services web (gratuits) fonctionnent sur ce modèle économique. Diversifiez donc vos outils !

PHRASES CLÉS ET EXEMPLES

  1. En ligne un jour, en ligne toujours

  2. Si c'est gratuit, c'est vous le produit

  3. L'identité numérique se construit... ou se subit !

FOCUS

“Le droit à l'oubli numérique” est un concept qui interroge fortement aujourd’hui.

Sous l’impulsion de Nathalie Kosciusko-Morizet, en 2010, deux chartes complémentaire ont été signées :

  • Une “Charte sur la publicité ciblée et la protection des Internautes” - Document destiné à fixer un cadre déontologique pour les professionnels du marketing direct et digital. Elle vise les données personnelles collectées passivement, c’est-à-dire sans que l'internaute en soit clairement informé (http://tinyurl.com/UFMD2010)

  • Une “Charte du Droit à l'oubli numérique dans les sites collaboratifs et moteurs
    de recherche” - Elle vise les données personnelles publiées activement par l'internaute (
    http://tinyurl.com/oubztxk)

Cette dernière Charte ne fait pas l’unanimité. Tout en ayant participé aux débats préparatoires, la CNIL n’en est pas signataire aujourd’hui, tout comme Google et Facebook. Ainsi, à l’heure où l’Europe réfléchit à un règlement sur cette question, des voix s’élèvent considérant entre autres  “qu’oublier et effacer  ses erreurs est une catastrophe pédagogique” dans l’éducation des internautes (http://tinyurl.com/q2e5zq9)

 

Pour aller plus loin : Le dossier complet sur le site  http://www.docpourdocs.fr http://tinyurl.com/ncod5k3

A retenir

  • L'utilisation des technologies laisse des traces, certaines sont laissées de manière consciente (contributions) d'autres moins (dispositifs techniques)

  • L'information, une fois numérisée et transmise via les réseaux, devient incontrôlable

  • Les "géants" du web nous incitent à nous dévoiler pour mieux cibler les messages publicitaires qu'ils nous envoient

  • Refuser toute présence sur Internet peut s'avérer tout aussi risqué que de s'y afficher

  • Le référencement naturel peut jouer en notre faveur. En publiant des informations sur soi valorisantes avec les mots clés (nom+prénom), celles-ci remonteront dans les premiers résultats des moteurs de recherche, reléguant ainsi d’autres informations non valorisantes dans les pages de résultats suivantes, souvent non consultées et baptisées “cimetière du web”.

*Référencement naturel : améliorer le positionnement des sites (et donc leur visibilité) dans les pages de résultats des moteurs de recherche en utilisant les mots clés bien choisis à les emplacements stratégiques ( le titre de la page, l'url etc.)

************************

Version du 26 novembre 2013

Espace d'élaboration de cette fiche : https://docs.google.com/document/d/12gqqKaKcB5zB1gEhm_WvSNddDssLqZOk1lt7u7q46CE/edit?usp=sharing